Une porte sur deux continents

Le 5 November 2014

Séjourner dans une ville et s’en imprégner jusque dans son logement. La nuit tombée, retrouver son identité entre les murs qui nous abritent, être en symbiose avec elle, sans jamais la quitter. Pour ne faire qu’un avec le Vieux-Québec, on ne pourrait rêver mieux que l’Auberge Saint-Pierre, nichée dans un immeuble historique de la rue du même nom, autrefois surnommée la « Wall Street » du Canada.

La Quebec Fire Insurance Company, première compagnie d’assurance au pays, y avait son siège au 19ème siècle. Le temps a eu beau passer, ce bâtiment ancien a conservé tout son charme avec sa magnifique façade bicentenaire, son architecture anglaise aux imposantes pierres et ses fameuses briques rouges. Mieux encore, le passé et la modernité y cohabitent superbement depuis que l’Auberge Saint-Pierre y a élu domicile en 1997.

Situé à deux pas du Vieux-Port de Québec et de la célèbre Place Royale, juste en face du Musée de la Civilisation, cet hôtel au cachet incroyable a su mettre en valeur les atouts patrimoniaux de son édifice, sans pour autant surcharger les lieux d’une énergie du passé. C’est cette grande qualité que j’ai tout de suite remarquée lors de ma visite de l’établissement, du rez-de-chaussée à la mini suite au 4ème étage que j’étais invitée à tester, en passant par le bel ascenseur (le plus vieux de la région !) pour y accéder.

Élégante et chaleureuse, à l’image de l’hôtel, cette magnifique suite était spacieuse, confortable et distinguée. Rien en trop, mais suffisamment de meubles pour se mettre à l’aise, dont deux fauteuils pour se délasser. Immaculée et très reposante, elle disposait d’un lit immense et ultra-douillet avec sa couette et ses oreillers en duvet d’oie.

De jolis rideaux blancs apportaient un beau contraste aux murs de briques; les planchers d’époque en bois francs et la tuyauterie apparente ajoutant à ce cachet d’antan, savamment mis en valeur. Idem pour les différentes couleurs (blanc, beige, gris, cuivré), textures et matériaux (pierres, briques, bois…) qui fusionnaient en un décor cohérent et apaisant. Aux murs, des cadres avec photos en noir et blanc ainsi que des œuvres d’artistes locaux que l’on peut aussi admirer dans le reste de l’hôtel.

Des grandes fenêtres s’ouvraient sur les rues du Vieux-Québec, l’emblématique Château Frontenac brillant de mille feux le soir venu. Juste un coup d’œil à l’extérieur et on sait instantanément où l’on se trouve : en plein cœur de cette ville-bijou aux 400 ans d’histoire.

L’espace ne manquait pas non plus dans la salle de bain où m’attendaient des produits naturels et biologiques de la marque canadienne Pharmacopia; une heureuse découverte pour se mettre en beauté.

Le lendemain matin, c’est dans une belle salle avec vitraux, à l’Estèbe, que j’ai eu le plaisir de prendre mon petit-déjeuner à la carte. J’ai opté pour le Scandinave à base de bagels, saumon fumé, fromages et fruits frais tandis que mon mari a choisi l’assiette viennoiserie; chacun ravi de son succulent plat.

Durant mon séjour, j’ai également beaucoup apprécié l’accueil courtois, charmant et discret du personnel qui participait à rendre les lieux encore plus intimistes et chaleureux. Le Saint-Pierre, est bien une auberge distinctive, à tous les niveaux !

Download document View website

Quebec City food tours

From 24 March 2016 to 23 December 2017

Resiliência exhibition

From 21 September 2016 to 27 August 2017

Quebec's Saint-Patrick's parade

Le 25 March 2017